Institut d’Estudis Occitans 06
Acuelh dau sit > Provençau > Patrimòni > RESSON D’AQUI N° 31

"Occitan lenga olimpica"

RESSON D’AQUI N° 31

dimenge 12 de febrier de 2006, per  Andrieu, Joan-Pèire

Nòstre amic, Andrieu a decidit de confidar son estilò a Joan-Pèire BAQUIÉ, president de l’IOE-06 per nos parlar d’un subjèt d’actualitat : lei J.O. de Turin. Vautres toi sòcis ò amics de podetz nos escriure per prepausar lei vòstres tèxts.

Podetz legir l’article de Joan-Pèire BAQUIÉ encuei dins l’edicion de "Nice-Matin" Grassa.

De pas mancar l’agenda en bas de pagina.

"Occitan lenga olimpica"

La lenga d’òc ò occitan (que lo provençau e lo niçard de segur ne’n fan partida) serà presenta ai juecs olimpics de Turin. D’efèct, la lenga occitana es parlada per 200 000 locutors en li valadas dau Pimont e, despí lo 2000, l’Estat italian - au contrari de l’Estat francés - reconóisse li diferenti curturi presenti sus lo sieu territòri e li valoriza, considerant que la diversitat curturala e lingüistica es una riquessa, pas un problèma. Li autri lengas oficiali : l’italian, l’englés e lo francés. La provincia de Turin e l’associacion « Chambra d’òc » prendràn una seria d’iniciativas per fins de presentar la riquessa lingüistica dei luecs dont si debanan lu juecs.

La DGLFLF*, sus la telaranha, dona quauqui precisions sus l’organizacion prevista. Cinc "portissòus dei lengas materni dei valadas olimpiqui : occitan, francoprovençau, francés" seràn duberts, a Turin e dins cinc autres luecs. Aquelu portissòus auràn un ròtle d’animacion e d’informacion per lo public e la pressa. Serà disponibla una publicacion "Occitan, lenga materna dei valadas olimpiqui : per ne’n saupre mai", en quatre lengas e un CDROM, doneràn d’imatges, de frasas, de mòts claus e un "Diccionari de la nèu e de la glaça". Seràn entrepresas d’accions alentorn dau tema "Lenga e espòrt" ligat au programa territoriau dei "Juecs olimpics de la curtura". Li participarà la provincia de Turin.

L’eveniment "Occitan lenga olimpica" vòu ligar li valors de la curtura occitana, despí lei Temps Mejans, emb’aqueli de l’olimpisme, es a dire : joinessa, jòi, paratge, pretz, larguessa. La ceremonia de dubertura comencerà emb’au "Se canta", cançon d’amor, imno de toi lu occitans. Alora toi, davant lu vòstres pòstes de television per pas mancar l’eveniment que malastrosament, podèm que l’aregretar, farà petar sus "France 3" l’emission en lenga regionala, lu diménegues venents dau mes de febrier.

* Délegation à la Langue Française et aux Langues de France.

Joan-Pèire Baquié, Niça.

« Occitan langue olympique »

La langue d’oc ou occitan (dont le provençal et le niçois sont un rameau) sera présente aux jeux olympiques de Turin. En effet, la langue occitane est parlée par 200 000 locuteurs dans les vallées du Piémont e depuis l’an 2000, l’Etat italien - à l’inverse de l’Etat français - reconnaît les différentes cultures présentes sur son territoire et les valorise, considérant que la diversité culturelle et linguistique est une richesse et non un problème. Les autres langues officielles : l’italien, l’anglais et le français. La province de Turin et l’association "Chambre d’oc" prendront une série d’initiatives afin de présenter la richesse linguistique des endroits où les jeux se déroulent.

La DGLFLF, sur Internet, donne quelques précisions sur l’organisation prévue. Cinq "guichets des langues maternelles des vallées olympiques : occitan, francoprovençal, français" seront ouverts, à Turin et dans cinq autres lieux. Ces guichets auront un rôle d’animation et d’information pour le public et la presse. Une publication "Occitan, langue maternelle des vallées olympiques : pour en savoir plus", et un CDROM, donneront des images, des phrases, des mots-clés et un "Dictionnaire de la neige et de la glace". Des actions seront entreprises autour du thème "Langue et sport", lié au programme territorial des "Jeux olympiques de la culture". Y participera la province de Turin.

L’événement "Occitan langue olympique" entend lier les valeurs de la culture occitane, depuis le Moyen Age à celles de l’olympisme, savoir : jeunesse (d’esprit), joie (de vivre), loyauté, valeur, générosité. La cérémonie d’ouverture commencera par le "Se canta", chanson d’amour, hymne de tous les occitans. Alors, vous tous, devant votre poste de télévision, afin de ne pas manquer l’événement qui malheureusement, nous ne pouvons que le regretter, fera sauter, sur France 3, l’émission en langue régionale, pendant plusieurs dimanches du mois de février.

Agenda :

Atelier de langue : mercredi 15 février, 17h30, salle municipale de St Jacques.

4 Messatges de forum

  • > RESSON D’AQUI N° 31 12 de febrier de 2006 10:31, per  estève salendres

    :sourire

    Adiu Joan-Pèire e lo amics de l’IEO 06,

    Per respondre a aquel article, avètz ausit e vist, la dubèrtura dels JO ??? ai aimat mai que mai ausir lo "Se Canta" cantat a la debuta de la ceremonia. Lo Pièmont a pas paur de la cultura sieuna e de son identitat occitana...aquò fa plaser.
    Amistats.
    Estève SALENDRES.

    repondre message

    • > RESSON D’AQUI N° 31 12 de febrier de 2006 11:04, per  Joan-Pèire

      De segur que volii pas mancar lo "Se canta" audit per 1 300 000 000 de personas en lo monde. De fach lo comentari dau Nelson a passat sota silenci lo nom d’aqueu cant au moment que passava, per si rire d’una vaca blanca e negra :en_colere . Escondre la realitat fa partida dau travalh de sapa que fan a Paris, rapòrt a la cultura occitana. Mas lo travalh d’informacion e autres, que fan lu nòstres amics dei valadas, es remirable. Osca per elu !

      repondre message

      • > RESSON D’AQUI N° 31 12 de febrier de 2006 22:33, per  Pau, lo Sacoulier.

        Dieu a l’amic Estève qu’es pas Piemont qu’a pas vergonha de la sieu cultura, es l’Estat italian qu’a pas paur dei culturas e dei lengas dau sieu territòri. Sabon, a Roma, que la diversitat culturala representa pas un dangier per la nacion ni mai per la Republica.
        Ailàs, París es luenh, luenh, de Roma !

        repondre message

        • > RESSON D’AQUI N° 31 14 de febrier de 2006 15:12, per  estève salendres

          Car Pau,
          Avètz rason, aquò’s Roma qu’a pas vergonha e paur de las culturas d’Italia....Benlèu qu’avèm besonh d’agachar en defòra de nòstre pais per veire coma cal far per que vivon las lengas e las culturas que fan viure nòstre pais.
          Amistats.

          repondre message

Respòndre a aquel article

SPIP | esqueleta | | Plan dau sit | Seguir la vida dau sit RSS 2.0 | {#ENV{label}}