Institut d’Estudis Occitans 06
Acuèlh dau sit > Niçard > Patrimòni > RIBON-RIBANHA

DJ Balpore’s

RIBON-RIBANHA

« De fial en cordura, cultura en òc n°2»

dimècres 12 d’abriu dau 2017, da Joan-Pèire, Marc

Amics occitans, la cronica Ribon-Ribanha d’ancuei, titrada "DJ Balpore’s ", v’es prepauada da Loís Gasto sòci de l’IEO 06. Asperam tanben lu vòstres escrichs per li cronicas futuri, que sigon racòntes dau passat ò dau quotidian, articles jornalistics, galejadas, poesias, cançons, scenetas de teatre, bandas dessenhadi...

a l’adreça : ribonribanha@yahoo.fr

"La garderem ribon-ribanha, nòsta rebèla lenga d’Òc !"

« De fial en cordura, cultura en òc n°2»

DJ Balpore’s

« Cu ten la lenga, ten la clau ». E òc, plan segur, mas cossí la téner ? De qun biais la téner ? Tala es la question…

S’agacham, i a tres tipes de gents que tenon la lenga e donc la clau… En primièr, avèm los locuturs de la lenga. Aqueles que fan viure la lenga cada jorn de la vida. En segond, avèm los sabents. Aqueles que sabon que sabèm pas, mas que sabon pas, que sabèm, que sabon pas tanben ; normalament, aicí los meus legidors, es a dire vosautres, s’escagassan de rire, si que non, anatz cagar a la vinha e portatz-me la clau…

En tresen, avèm los pantres, los pitres, los « palhassas », coma ieu. Aqueles que contan la lenga amb umor. Mas sabètz, seriá fals de pensar qu’aqueles pantres dison que de bestiesas….

« Dj balpore’s » lo coneissètz aquel ? Aquò’s un vertadièr trobador. Lo dj de la « Peña Festayre » vos fa viatgar del País Basco a Provença, de Gasconha a Catalonha en passant pel Lengadòc. Subretot, lo balpore’s trantalha pas quora cal far viure la lenga nòstra ò la lenga Basca. Sa recèpta ? Un pauc de musicas tradicionalas, de paraulas engajadas, un esperit de festejaire e avètz lo biais de « Dj balpo’ ». Sus scèna ò en studiò, nòstre dj trobador balha l’envida de dançar e de se bolegar per la lenga…

Ieu, es aquò que m’agrada. Un tipe qu’arriba de vos far bolegar lo cuol tot en vos fasent chifrar, pensar, carcular e tanben soscar sus las lengas regionalas e sus la libertat dels pòbles… Benlèu qu’es un palhassa, mas es vertadierament pas un colhon…. Òsca per lo « Balpore’s ».

©Loís Gasto crédits photos : Dj balpore’s

« Qui tient la langue, tient la clef ». Bien sur, mais comment la tenir ? De quelle manière ? Telle est la question…

Si on regarde bien, il y’a trois types de gens qui tiennent la clef… En premier, nous avons les locuteurs de la langue. Ceux qui la font vivre tous les jours. En second, nous avons les savants. Ceux qui savent que nous ne savons pas, mais qui ne savent pas que nous savons qu’ils ne savent rien ; normalement ici, mes lecteurs, c’est à dire vous autre, s’étranglent de rire, sinon, allez voir ailleurs si j’y suis….

En troisième, nous avons les pitres, les comiques, les clowns, comme moi. Ceux qui content la langue avec humour. Mais vous savez, il serait faux de penser que ces pitres ne disent que des bêtises.

« Dj balpore’s » vous le connaissez celui là ? Voilà un vrai troubadour. Le dj de la « Peña Festayre » vous fait voyager du Pays Basque à la Provence, de Gascogne à la Catalogne en passant par le Languedoc. Surtout, le « balpore’s » n’hésite pas quand il faut faire vivre notre langue ou la langue basque. Sa recette ? Un peu de musique traditionnelles, des paroles engagées, un esprit de fête et voilà le travail. Sur scène ou en studio, notre dj troubadour donne l’envie de danser et de se bouger pour la langue…

Moi, c’est ça qui me plait. Un type qui arrive à vous faire bouger le cul tout en vous faisant réfléchir, penser, calculer mais aussi chercher sur les langues régionales et sur la liberté des peuples. Alors, peut-être que c’est un clown, mais ce n’est certainement pas un couillon. Bravo pour le « balpore’s ».

SPIP | esqueleta | | Plan dau sit | Seguir la vida dau sit RSS 2.0 | {#ENV{label}}